top of page
Rechercher

Quand la Parole reprend sa place

Dernière mise à jour : 21 mars 2022


Eh bien une fois la rupture consommée avec la culpabilité, naturellement il y a une qui sort son sac de plage et son maillot de bain, c'est la Parole ! Elle s'installe et prend sa place. Elle consulte les émotions et déballe. Tout. Sans vernis, sans compromis, sans facéties.


L'idée c'est pas d'être digeste et plus consommable pour le monde mais d'être vrai pour moi. L'idée c'est pas non plus d'être vrai pour les autres et d'avoir raison.

Alors c'est quoi être vrai pour moi ? Pour le moment, je comprends que c'est suivre la piste donnée par mes émotions. Car dans ma vie tout est toujours relatif à moi. Mes réactions et mes émotions, mon vécu peuplé de traumas.


Et c'est assimiler ça qui m'a donné le courage de poser mes limites avec mon entourage et de les communiquer avec honnêteté. Je dois dire que j'ai un beau terrain d'expérimentation depuis que j'ai réintégré la maison familiale avec l'arrivée de Mister Coco. Je ne suis pas la seule, mon frère aussi a décidé d'en profiter pour travailler à distance et profiter pour être avec ma mère et moi.


Et autant sa présence est une joie car cela fait plus de 10 ans que nous n'avions pas vécu tous ensemble sous le même toit, autant je l'ai perçue également comme un poison. Mon frère est bor-dé-li-que. Bordélique ET tête en l'air. Combo fatal pour la maniaque du rangement que je suis. Ca a engendré beaucoup de tensions et d'attitudes passives agressives de ma part et fini par déboucher sur des franches disputes.


Pourquoi ça me mettait autant en colère de trébucher sur ses chaussures trainant dans l'entrée ? Pourquoi un tel accès de rage en voyant l'état de la cuisine après un de ses numéros de cuisto delarte du dimanche ? Pourquoi d'aussi vives émotions ?


J'ai d'abord cru que c'était le manque de respect qui me piquait. Car ce sont des espaces communs ! Dans sa chambre il peut faire tout ce qu'il souhaite - à bien des égards je m'en fiche - mais pour les espaces communs on se doit de les maintenir propre et accessible pour tous. J'applique une maxime simple : je remets le lieu en l'état où je l'ai trouvé. Simple à capire, non ? Ben non, il ne capisce pas du tout.

Ca se tenait l'idée du manque de respect. Et de plus en prenant en compte nos genres, des ressorts sexistes s'ajoutent à notre situation pleine d'épines. Et pour finir cette dynamique sert de lit pour justifier le partage déséquilibré des tâches domestiques.

De l'huile sur le feu pour la féministe en moi. J'enrageais.

Pour moi mon frère était devenu un colonisateur (d'espace), un voleur (de temps), un exploitant (d'énergie), un violeur (de paix mentale). Et pour toutes ces tâches ménagères pour lesquelles mon frère ne s'est jamais senti responsable, j'ai inconsciemment décidé de les endosser.


Voilà, je touche au cœur du sujet. Pourquoi je me sens responsable ? Pourquoi j'ai pris ses responsabilités ? Qu'est ce que cela vient dire de moi et mon sens des responsabilités ?

Que quand c'est pas fait, je me dévoue naturellement pour que ça soit fait. Même si cela ne me plaît pas, même si je n'ai pas envie, même cela n'est pas ma responsabilité. Je me sacrifie contre mon gré.

Qui m'a appris cela ? Ma mère.


Je réalise alors aussi, qu'en agissant ainsi je prive les autres de leur pouvoir de faire ou ne pas faire. C'est en cela je déresponsabilise les autres pour m'habiller. Sauf que j'étouffe ! C'est une tendance que je retrouve partout, au travail particulièrement. C'est juste pour personne et surtout pas moi la première.

Donc j'ai décidé de parler. Je parle pour rendre à chacun ce que je leur ai pris. Je parle pour communiquer les bornes de mon intégrité. Dans cet espace les responsabilités que j'ai accepté de bon gré et qui m'incombent sont réalisées de bon cœur. Il n'y a plus de place disponible pour ce qui ne m'appartient pas.

Je me rends compte que la Parole est généreuse lorsqu'elle est énoncée avec l'amour de soi. Elle libère, décompresse, allège et apaise. Je me sens mieux.


Les chaussures qui traînent, ce n'est plus mon problème !


- Fatoumata, 17/12/21

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

10 kg

Comentarii


bottom of page